Qu’est-ce qu’une ayi ?

Que signifie Ayi ?
« āyí »  (阿姨  en charactère chinois) est un terme couramment utilisé par les enfants de Chine pour désigner leur « tata », pour ceux qui connaissent la joie de se faire garder par une « nounou ». C’est aussi un terme utilisé par les enfants pour saluer les femmes (tante), tandis que les messieurs se feront appeler 叔叔 shūshū (oncle).
Mais, en plus de nounou, les ayis sont aussi des « femmes de ménage » qui facilitent grandement la vie courante, tant pour les travaux domestiques que l’apprentissage de la langue chinoise !

Certaines familles optent pour cette désignation et appellent leur ayi… « Ayi » ! D’autres préfèrent utiliser le véritable prénom de cette dernière.

Comment trouver une ayi ?
Vous trouverez une ayi le plus souvent par l’intermédiaire de connaissances, qui ont eut vent de la disponibilité de certaines d’entre elles. N’hésitez pas également à en parler aux autres ayis de vos amis.

Pour information, les ayis peuvent être employées à plein temps ou à temps partiels. Elles préfèrent généralement un temps plein, mais si vous trouvez une autre famille avec qui compléter la semaine, vous arriverez très certainement à un arrangement.

Comment rémunérer une ayi ?
La réponse à cette question est évidemment personnelle, elle dépend de vos ressources, de vos besoins et de la date à laquelle vous avez embauché votre ayi. Néanmoins, certaines fourchettes sont à respecter afin de ne pas perturber l’économie du village. Actuellement, le taux horaire moyen est situé aux alentours de 18 yuans, néanmoins il tend à augmenter tous les ans.

Que doit faire une ayi ?
Une fois la question du tarif horaire fixé, établissez les règles de fonctionnement de votre famille et définissez les responsabilités dès que possible. Une ayi est supposée faire le ménage, la lessive, les courses, les repas, éventuellement payer les différentes factures concernant la maison et s’occuper des enfants. Si vous attendez des choses différentes d’elle, il faut formuler ces différents besoins clairement dès le départ, afin qu’elle les comprenne et les accepte.

Une bonne entente dès le départ est souvent la garantie d’une relation efficace et durable. Au même titre que vous pouvez vous séparer d’elle si vous n’êtes pas satisfait, votre ayi est tout aussi susceptible de vous quitter si elle n’y trouve pas son compte.

Quelle langue parler ?
Si de plus en plus d’ayis se mettent au français grâce aux cours dispensés gracieusement des les personnes volontaires, beaucoup encore ne parlent que chinois. Selon votre motivation personnelle, vous pouvez préférer une ayi qui s’exprime un peu en français ou à l’inverse vouloir plonger dans le grand bain de la langue et des différences culturelles. Dans tous les cas, il faut prendre le temps de vous exprimer correctement afin de communiquer le plus intelligemment possible.

*****

Un guide de conversation français/chinois est disponible ici. N’hésitez pas à vous en servir pour améliorer votre compréhension mutuelle.

Related Articles